Sortie du livre Cinématographix

Rien de mieux qu’une infographie pour présenter des données ou des informations sous une forme agréable, graphique, facile à lire et à décrypter. Le lecteur repère d’un coup d’œil les infos importantes. Rien d’étonnant donc si les professionnels de l’information et de la communication font de plus en plus souvent appel à l’infographie pour structurer et dynamiser leur discours. Dans son ouvrage Cinématographix , la journaliste culturelle et scénariste anglaise Karen Krizanovich propose un panorama du cinéma en « 1001 informations utiles ou futiles à découvrir par l’image » .

Read more

Saint Laurent

Pour sa biographie d’Yves St Laurent, Bertrand Bonello évite le schéma du parcours. C’est tant mieux, la linéarité de ce procédé est vite ennuyeuse. On découvre le couturier 1967 déjà internationalement reconnu pour son travail.

Read more

Massacre à la Tronçonneuse

Soirée événementielle au Rex pour célébrer le 40e anniversaire de Massacre à la Tronçonneuse .

Tobe Hooper, venu sur scène au son des Ramones, a été reçu sous les applaudissements. 40 ans que le 1er film est sorti. Il y aura 6 autres films et quantité de produits dérivés. Légende immaculée, des sacs à vomi étaient donnés à l’entrée du cinéma.

Read more

Macbeth

Macbeth est la 1ère adaptation de Shakespeare qu’Orson Welles portera à l’écran. Suivront Othello ( 1952 ) et Falstaff ( 1965).

Read more

Maestro

Que se passe-t-il quand un jeune premier qui rêve de blockbuster hollywoodien se retrouve embarqué dans un film d’auteur ? Réponse avec Maestro , inspiré de la rencontre entre les regrettés Jocelyn Quivrin et Eric Rohmer il y a 7 ans sur le tournage des Amours d’Astrée et de Céladon . Plus qu’un simple film en hommage aux deux artistes, Maestro est une vraie ode lancée au cinéma et à la vie.

Read more

Kumbh Mela, Sur les rives du fleuve sacré

La Kumbh Mela est le plus grand pèlerinage au monde, qui réunit en Inde tous les 12 ans plus de 100 millions d’hindous venus se baigner dans les eaux sacrées du Gange. Pan Nalin y a posé sa caméra et relate différents destins tous liés par la même foi : un jeune vagabond, un Sâdhu (sage indien), une mère désespérée à la recherche de son garçon diparu, un vieillard qui élève seul un bébé abandonné, ou encore un ascète fumant du cannabis comme il respire. Des hommes et femmes hors du commun, tous confrontés à un dilemme inextricable : vivre dans ce monde ou s’exiler.

Read more

Ablations

Un homme se réveille dans un terrain vague, sans aucun souvenir de la veille, une cicatrice au bas du dos. Une ancienne maîtresse, chirurgienne, lui apprend qu’on lui a volé un rein. Obnubilé par ce vol, il va tout sacrifier pour le retrouver : sa famille, son travail… jusqu’à sombrer dans la folie. Le scénario d’ Ablations est tentant. Mais en confiant la réalisation au tout jeune Arnold de Pascau, le scénariste Benoît Délépine a fait le mauvais choix. En voulant caser tous les effets que l’on s’attend à trouver dans un thriller psychologique, le film ne parvient pas à emballer le spectateur. Malgré un retournement final de toute beauté…

Read more

Les séries télévisées : l’avenir du cinéma ?

Quatre ans après être sorti en librairie, l’ouvrage Les séries télévisées : l’avenir du cinéma ? est réédité chez Armand Colin. Le sociologue et professeur Jean-Pierre Esquanazi y analyse et commente, à travers de nombreux exemples, le phénomène culturel que sont les séries télévisées.

Read more

Cutter’s Way

C’est l’histoire de 2 amis, Cutter et Bone ( très buddy movie les noms ) un peu brisés. L’un est un vétéran du vietnâm, où il a laissé sa tête et une partie de son corps, l’autre, un lâche qui ne s’engage dans rien – à commencer par la guerre – évite les ennuis, se réconforte à la bouteille. Ils font un ménage à 3 avec une fille, paumée elle aussi. Bone – campé par Jeff Bridges – par un hasard un soir, voit un type se délester d’un cadavre dans une benne à ordure. Il le voit, je disais, il l’entraperçoit plutôt, retient principalement une silhouette et des lunettes de soleil. Il se persuade, sur la seule base des lunettes et de l’intuition, que JJ Cord, un industriel puissant, est le coupable. Fidèle à sa nature, il se contenterait bien de maudire ce notable, riche et influent, et de s’en tenir là. Un bouc émissaire qui rende sa lâcheté un peu plus digeste, que demander de mieux ? Cutter, que l’échec idéologique de la guerre a laissé sur sa faim, irait bien, lui, châtier cette crapule. Il veut de la justice, de l’héroïsme, des faits d’armes. Les 2 amis tout à leur parano, décident de confondre Cord par la biais d’un chantage.

Read more

Under the Skin

C’est difficile de présenter l’histoire de ce film sans en dire un peu trop. Il est adapté d’un roman de Michel Faber ; en jetant un bref coup d’oeil sur sa page wikipedia – ce qu’on décommande à ceux qui souhaitent vraiment découvrir le film – on se rend compte à quel point il en a réduit la trame à peau de chagrin. Glazer supprime tout le background qui présente les personnages, les situe, donne leur motivation. Il ne conserve que les gestes. Scarlet Johansson attire des hommes, les séduit, et les tue. De quelle manière et à quelle fin ? On ne sait pas exactement.

Read more
/**