Archive for category: Analyses

Corps monstrueux, corps tragiques

Les tristes cirques ambulants qui offraient à la curiosité des gens le spectacle…

Read more

Mythes et idéologie du cinéma américain par Laurent Aknin

Pièges de l’analyse idéologique. N’y a-t-il dans le fond qu’un public, masse indistincte réactive aux tendances du moment, ou une somme d’individus, qu’émeut avant tout la capacité d’une histoire à entrer en résonance avec ses conflits personnels ?

Read more

Cinéma et idéologie

Simplicité de l’idéologie L’idéologie est univoque, sans ambiguïté….

Read more

de 2001 à Interstellar, quête des origines

Interstellar a beaucoup été comparé à 2001, l’Odyssée de l’Espace . Les 2 films sont construits sur le même fantasme : aux confins de l’univers réside le secret de l’humanité. Les 2 imaginent un voyage par-delà l’espace connu à la recherche de ces secrets.

Read more

Eloge du happy end

That’s all, folks ! concluaient gaiement les vieux cartoons de la Warner Bros. C’est une apostrophe lancée directement au spectateur qui dit que non seulement le programme est terminé mais qu’il n’était rien de plus qu’un honorable divertissement. C’est le lever de rideau. Passez une bonne soirée.

On rappelle que ce qu’on vient de voir était du spectacle et qu’il ne faut pas le prendre pour autre chose. Les comédiens saluent le public. Dans la comédie musicale, bons et gentils, se tiennent soudain la main pour chanter tous ensemble une dernière fois. Le décor tombe, on garde les costumes mais, justement pour montrer ce qu’ils sont, des costumes .

Le Grand Final c’est un moment de bonheur partagé, de célébration, non pas uniquement des victorieux entre eux, mais de tout le monde, bons et méchants, et du public avec. On dénude le spectacle de ses artifices et on rappelle que tout était « pour de faux ». C’est une tradition du musical , mais on retrouve ce modèle dans bien des métrages.

Read more

Les pouvoirs des Super Héros

Les super héros sont des individus dotés de facultés extraordinaires. Nous avions relevé dans un précédent article* dans quelle mesure leur « réserve secrète » de force correspondait au désir de reconnaissance – de l’adolescent en particulier. Les « super pouvoirs » c’est, comme on dit à l’école, le potentiel de l’adolescent. Potentiel parce qu’ils ne se manifestent pas au grand jour mais seulement dans une sorte de vie parallèle. Anonyme dans la vraie vie, c’est Clark Kent ou Peter Parker, extraordinaire dans une vie autre, celle où on leur laisserait la chance de montrer ce dont ils sont capables, c’est Superman ou Spiderman. Il y a la vie réelle et la vie héroïque, qui est un fantasme ; c’est le principe de la double identité du super héros.

C’est donc sur la reconnaissance des super pouvoirs par la société que repose généralement l’enjeu dramatique des histoires de super héros, soit sur la reconnaissance du potentiel de tout un chacun.

Read more

Saga Die Hard

On peut penser que le dernier Die Hard , le plus mauvais de la série, vient clore une bonne fois pour toute la saga John McClane. L’occasion d’en faire un bilan.

En 1988, la sortie du 1er épisode sous la houlette de John Mc Tiernan, pris depuis quelques années dans des imbroglios judiciaires desquels il a bien du mal à se dépêtrer, marque à la fois la carrière de son réalisateur – il est généralement considéré, aujourd’hui encore, et ce malgré beaucoup de ratés, comme le réalisateur de film d’action contemporain le plus important – à la fois celle de son interprète principal, qui verra non seulement sa carrière ( et son cachet ) décoller mais qui construira son image sur celle du personnage de ce film, et qui n’aura de cesse d’interpréter, par la suite, des John McClane, encore et encore.

Read more

Le péché d’orgueil des salles obscures

Le cinéma, un loisir de luxe ? Depuis des années les places de cinéma en France ne cessent d’augmenter atteignant des prix exorbitants, un phénomène qui ne va pas se résorber avec l’arrivée en salles des films en 3D.

Read more

Retour Sur Twilight

L’année 2009 aura été marquée par le succès de Twilight, romance vampirique à première vue fort peu originale, dont on est en bon droit de s’étonner de l’enthousiasme qu’elle a su engendrer. Qu’à cela ne tienne, nous avons essayé de chercher à comprendre les causes d’un tel engouement. Face à un succès que rétrospectivement on tiendra pour générationnel – c’est en fait déjà le cas – les critiques cinématographiques en sont à dépoussiérer les grands mythes pour savoir dans quelle continuité ils peuvent l’inscrire. Vêtement neuf, histoire éternelle, pense-t-on. Il nous a semblé intéressant, autant pour le challenge que pour les résonances, de tenter une comparaison avec La Belle au Bois Dormant – plutôt que Roméo et Juliette qui a reçu la faveur de la Critique, un peu flemmarde.

Read more

Evolution dans l’histoire de la transposition cinématographique

Paramount a sorti respectivement GI Joe et Transformers 2 au mois de novembre dernier en DVD. Deux films co-produit par Hasbro, la firme de jouet.

Read more
/**