Archive for category: Dossiers

Corps monstrueux, corps tragiques

Les tristes cirques ambulants qui offraient à la curiosité des gens le spectacle…

Read more

La Traversée de Paris, entre Charybde et Scylla

  J’ai découvert récemment La Traversée de Paris, classique de Claude…

Read more

L’Exorciste

  A la fin de l’Exorciste on a le sentiment qu’un déchaînement de…

Read more

Matrix

  De quoi parle Matrix ? De réalité virtuelle ? Bon il faudrait s’entendre…

Read more

Conan le Barbare

Conan, c’est un paquet de muscles qui court la plaine torse nu, prend, pille, tue ; rien ne s’oppose à lui, femmes comme ennemis. Cette image qui, selon l’appréciation de chacun, désole ou fait sourire, c’est celle de l’heroic fantasy.

Il vaut donc sans doute mieux pour faire un commentaire sur Conan, et dire ce qui en fait la spécificité et peut-être le mérite, mettre le film en perspective avec le cinéma d’aventure plus qu’avec l’heroic fantasy qui n’en est finalement qu’une sous-catégorie.

Vu en rapport avec celui-ci, l’audace du film, sa transgression, apparaissent nettement.

Read more

Mythes et idéologie du cinéma américain par Laurent Aknin

Pièges de l’analyse idéologique. N’y a-t-il dans le fond qu’un public, masse indistincte réactive aux tendances du moment, ou une somme d’individus, qu’émeut avant tout la capacité d’une histoire à entrer en résonance avec ses conflits personnels ?

Read more

Cinéma et idéologie

Simplicité de l’idéologie L’idéologie est univoque, sans ambiguïté….

Read more

de 2001 à Interstellar, quête des origines

Interstellar a beaucoup été comparé à 2001, l’Odyssée de l’Espace . Les 2 films sont construits sur le même fantasme : aux confins de l’univers réside le secret de l’humanité. Les 2 imaginent un voyage par-delà l’espace connu à la recherche de ces secrets.

Read more

Eloge du happy end

That’s all, folks ! concluaient gaiement les vieux cartoons de la Warner Bros. C’est une apostrophe lancée directement au spectateur qui dit que non seulement le programme est terminé mais qu’il n’était rien de plus qu’un honorable divertissement. C’est le lever de rideau. Passez une bonne soirée.

On rappelle que ce qu’on vient de voir était du spectacle et qu’il ne faut pas le prendre pour autre chose. Les comédiens saluent le public. Dans la comédie musicale, bons et gentils, se tiennent soudain la main pour chanter tous ensemble une dernière fois. Le décor tombe, on garde les costumes mais, justement pour montrer ce qu’ils sont, des costumes .

Le Grand Final c’est un moment de bonheur partagé, de célébration, non pas uniquement des victorieux entre eux, mais de tout le monde, bons et méchants, et du public avec. On dénude le spectacle de ses artifices et on rappelle que tout était « pour de faux ». C’est une tradition du musical , mais on retrouve ce modèle dans bien des métrages.

Read more

Apocalypse Now

Un escadron d’hélicoptères survole le Golfe de Thaïlande au Sud du Cambodge – dans la réalité, les Philippines – crachant à pleine puissance La Chevauchée des Walkyries de Wagner pour effrayer les habitants d’un village côtier, qu’il mitraille ensuite sans scrupule. Le but ? Dégager la plage pour aller surfer.

Cette séquence, la plus connue du film, a, en même temps, beaucoup contribué à une interprétation erronée du film.

Read more
/**