Charlie Countryman

Charlie Countryman c’est l’histoire du mec qui croit à son étoile. Il décide de partir à Bucarest suite au décès de sa mère ; l’idée s’impose à lui comme une évidence ; ce sera Bucarest ou mourir. Il sait que là-bas est son avenir.

En Roumanie, il rencontre une fille ; il sait qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Là encore, Charlie, l’âme pleine, n’envisage pas une seule seconde qu’il puisse en être autrement. Les astres tournent, silencieusement, dans l’espace, lui, il doit partager son existence avec Gabi. Chaque chose suit son ordre. Selon cette étrange expression du langage commun, il ne veut pas que son destin lui échappe.

Charlie Countryman court beaucoup. C’est son trop-plein de vie qu’il dépense. Avec ça il passe son temps à se faire frapper dessus ; il se cogne à la vie en quelque sorte ; il refuse d’abandonner, de renoncer, se jette au-devant de tout ; son sang bat en lui et coule hors de lui.

Frederik Bond, dont c’est le 1er film, veut refaire True Romance . L’histoire d’amour sur arrière-fond rock’n’roll ( là c’est plutôt electro-technoïde ) avec ses voyous, ses moments de grâce.
Malheureusement, si on sent les intentions, si on est disposé à suivre le réalisateur, à plonger avec lui dans son récit, on reste toujours un peu à la surface. On a un peu l’effet de quelqu’un qui nous crierait trop fort aux oreilles qu’il est passionné. Quelque chose fait qu’on ne vit pas tout à fait au rythme de ce bon Charlie.

Alors quoi ? Les personnages qui gravitent autour de Charlie sont mal esquissés. Ses 2 amis, qu’il rencontre à une impossible auberge de jeunesse, que Bond, on le devine, voudrait déjantés mais super cools, sont fades. Les méchants, un Mads Mikkelsen pas en super forme, et un obscur patron de boîte de nuit, manquent de caractère. Les dialogues, de lorgner vers Tarantino, sont souvent un peu lourds. Seuls Shia Labeouf et Evan Rachel Wood s’en tirent vraiment bien. Ce sont les 2 personnages principaux, c’est déjà ça. Mais le film, malgré tout, court après son ombre et peine à s’incarner.

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**