Film analysis in English, Lionel Hurtrez

Film Analysis in English, que les éditions Ophrys viennent récemment de me faire parvenir, s’adresse avant tout aux enseignants en anglais et aux étudiants qui préparent les concours de recrutement (capes et agrégation) mais cet ouvrage se fera également une place dans les bibliothèques des cinéphiles.

Cet ouvrage, très riche, propose plusieurs chapitres consacrés à l’analyse filmique et à ses multiples aspects (plans, narration, son, adaptation). Dans une deuxième partie, l’auteur livre une chronologie argumentée des différents styles cinématographiques nord-américains et britanniques (avec en autres, le film muet, le film hollywoodien classique, le film à procès, le nouvel Hollywood et le cinéma indépendant…) Un lexique et un avant-propos consacré à la place de l’image dans les programmes officiels de l’Éducation Nationale et dans les épreuves des concours de recrutement viennent parachever la dimension pédagogique et didactique du travail de Lionel Hurtrez .

Destiné en priorité aux enseignants du secondaire qui apprécieront les fiches « pistes pédagogiques » donnant des idées d’activités à exploiter en classe, Film Analysis in English séduira aussi de nombreux cinéphiles et amateurs d’analyses filmiques grâce aux courtes séquences détaillées.

Il fallait faire des choix -le livre est relativement court, 168 pages- et l’auteur a donc privilégié de commenter des films « classiques » ( Citizen Kane d’ Orson Welles , To be or not Be de Lubitsch ), Rio Bravo d’Howard Hawks ou qui ont, au fil des années acquis une certaine dimension académique, comme Taxi Driver de Martin Scorsese ou Annie Hall de Woody Allen.

On regrettera ausi que certains genres -pourtant définis dans les premiers chapitres- comme la screwball comedy ou le film noir n’aient fait l’objet d’aucune analyse particulière, tant les exemples d’excellents films dans les deux registres ( Indiscrétions de George Cukor , Double Indemnity réalisé par Billy Wilder, The Asphalt Jungle par John Huston) ne manquent pas. Peut-être est-ce dû à la nécessité de relier chacune des séquences commentées aux différentes notions définies par le programme de l’éducation nationale (Mythes et héros, espaces et échanges, lieux et formes du pouvoir, idée de progrès)… en tout cas, il reste de quoi faire un Film Analysis in English 2 !

Une scène de Double Indemnity.

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**