Monstres Academy

 Le duo Razowski / Sullivan est de retour   : Ils vous avaient manqué, nous aussi ! La drôle de petite tête verte et son acolyte à poils bleus reviennent à l’occasion de la sortie en DVD de « Monstres Academy ». Si vous n’avez pas vu le film, vous allez enfin découvrir comment nos deux compères venus tout droit des studios Pixar se sont rencontrés et comment ont-ils « survécu » à leur adolescence. Quant aux autres qui connaissent déjà la réponse, ils ne se lasseront pas de revoir ce film d’animation à mourir de rire.

A la faculté de Monstres Academy, ils ne fait pas bon d’être un intello ou d’avoir encore un appareil dentaire. Bob Razowski en sait quelque chose. Pourtant, malgré sa dégaine de looser, l’œil sur patte ne se décourage pas et continue de croire qu’un jour il deviendra la plus grande frayeur de tous les temps. Face aux terreurs d’élite, il garde la tête haute et même quand il se fait renvoyer par la faute du cancre Sullivan, il n’abandonne pas. Pour revenir dans la cour des grands et réinvestir les bancs de l’école, il décide de participer au Concours des Jeux de la Peur. Le problème c’est qu’il va devoir faire équipe avec le fainéant Sulli et une bande de monstres plutôt sympathiques mais pas vraiment effrayants.

Des personnages encore plus loufoques   : Les studios Pixar ont dû bien se marrer car dans cette deuxième partie de « Monstres & Cie », les monstres sont encore plus originaux. Un marshmallow à huit yeux, un polochon violet et poilu, la version « cauchemardesque » du Père Castor, et tant d’autres qui gravitent autour du duo d’enfer Razowski/Sulli. Les créateurs se sont également surpassés niveau gags et scènes hilarantes telles que les nombreuses scènes de ménage entre Bob et Sulli. Car oui, au début, on ne peut pas dire que les deux s’entendaient à merveille.

Un beau message d’entraide et de tolérance  : Si dans le premier opus, il n’y avait pas vraiment de morale à tirer, avec « Monstres Academy » Dan Scanlon tente de montrer que la force n’est pas que physique mais aussi mentale. Malgré les obstacles, Bob s’accroche à son rêve et peut compter sur ses nouveaux amis pour le réaliser. C’est peut-être un peu vu et revu, mais on ne se lasse pas de réécouter un message aussi important à l’aube d’une fête qui rime avec joie, happy end et entraide.

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**