Lettre à Momo de Hiroyuki Okiura, le 25 septembre

Lettre à Momo est un film d’animation japonais réalisé par Hiroyuki Okiura qui s’était précédemment illustré avec l’uchronique Jin-Roh, la brigade des loups. Lettre à Momo met en scène Momo, petite fille endeuillée, qui doit quitter Tokyo pour emménager sur l’île de Shio, terre natale de sa maman, après la mort de son père, chercheur océanographe. A l’ennui succède rapidement la peur car Momo découvre la présence d’étranges êtres dans sa nouvelle demeure…

Lettre à Momo est un film qui prend le temps d’installer les personnages principaux: Momo, petite fille au sacré caractère, sa mère Ikuko, qui cache sa tristesse sous un masque de joie, Yota, jeune homme sportif et prévenant et bien sûr les trois Yokais, ces esprits traditionnels un peu ridicules qui n’effraient plus vraiment les vivants…

La première demi-heure du film est donc consacrée à l’installation de Momo dans sa nouvelle demeure: le réalisateur nous montre comment la petite fille parvient à combattre son chagrin pour partir à la découverte de l’île natale de sa famille maternelle. Les décors sont magnifiques et sans vraiment appuyer le propos, on retrouve ça et là, à travers l’expression d’une affection véritable et profonde pour l’univers marin, la même préoccupation pour l’environnement exprimée dans d’autres films d’animation japonais.

Une bonne moitié du film met aussi en scène l’apprivoisement des Yokais par Momo à travers une série d’aventures truculentes. Le réalisateur prend soin de laisser planer une forme de suspens: qui sont les Yokais ? De mauvais esprits comme leur gloutonnerie et leur aspect peu avenant pourraient le laisser supposer ? Des gardiens de la maison ? Des protecteurs ? Des indices sont distillés au compte-goutte, les adultes auront deviné avant les enfants qui s’amuseront des farces de ces esprits peu conventionnels (tout au moins d’après des critères occidentaux) dont les supers pouvoirs se limitent à des pets monstrueux et un appétit gargantuesque…

Le fil directeur du film est la fameuse lettre à Momo, celle du titre. Une lettre blanche, qui commence juste par ces deux mots « Chère Momo », adressée à la petite fille par son père, juste avant sa mort en mer, après une altercation… Momo, qui se sent si coupable, aimerait bien sûr savoir ce que son père a voulu lui écrire avant de disparaître. Malgré leur maladresse, les Yokai vont l’aider à surmonter son sentiment de culpabilité et faire la paix avec elle-même… Un très beau film, à la technique et la narration impeccables. Kawaï !

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**