The Big Dream de David Lynch, nouvel album

Dans l’œuvre cinématographique de David Lynch, la musique tient un rôle très important. Quand il ne fait pas appel à des compositeurs talentueux (Angelo Badalamenti, David Bowie, Brian Eno…), le réalisateur signe lui-même plusieurs scores. Mais Lynch ne se contente pas de soigner ses bandes originales de films, il écrit et produit plusieurs albums dont le dernier The Big Dream est sorti le 15 juillet 2013.

Comme son précédent opus ( Crazy Clown Time , 2011) The Big Dream convoque les personnages et l’ambiance lynchiennes qui ont fait le succès de ses films. Il s’agit moins d’un univers bluesy mis en musique -malgré la reprise du titre de Bob Dylan Ballad of Hollis Brown ??? – que d’un condensé mélodique des obsessions de toujours.

Pour le bonus « I’m Waiting Here », présent sur l’édition vinyle, Lynch a fait appel à la chanteuse suédoise Lykke Li dont la voix éthérée rappelle celle de Julee Cruise qui s’était illustrée sur la bande-son de la série TV Twin Peaks avec les titres The Nightingale , Into the Night et bien sûr Falling .

Visuellement, le clip de I’m waiting here rappelle la séquence nocturne de Lost Highway (1997) où Bill Pullman roule sur une highway déserte avec « I’m deranged » de David Bowie en toile de fond sonore.

Prendre la route pour mieux se perdre… Pour les connaisseurs de l’univers lynchien, le road-trip est balisé de femmes fatales (titre Star Dream Girl ) et de sociopathes ( Say it ).

La chambre rouge de David Lynch ( Twin Peaks )

Quant aux rythmes et mélodies hypnotiques de The Big Dream (titre d’ouverture) et de Are you sure ? , ils invitent à la rêverie et au voyage intérieur…

David Lynch avait collaboré avec Danger Mouse and Sparklehorse sur l’album Dark Night of the Soul -il s’était fendu d’un titre et avait notamment illustré le disque avec un livre d’une centaine de photographies- sur lequel on retrouvait aussi Jason Lytle de Grandaddy et les Flaming Lips . Pas étonnant donc de retrouver des accents indiepsyché dans The Big Dream.

image extraite du livret Dark Night of the Soul

Artiste protéiforme, Lynch nous réserve encore bien des surprises à 67 ans passés. Rappelons pour mémoire qu’il avait aussi produit des courts animés, la série des Dumbland , et qu’il s’était fendu d’une présence cartoonesque dans la presse de 1983 à 1992 avec The Angriest Dog in the World .

« Through the darkness of future past
The magician longs to see
One chance out between two worlds
Fire walk with me. »

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

3 Responses to "The Big Dream de David Lynch, nouvel album"

  1. Roland K. / Lynchland says:

    Bonjour,

    Amis de l’arithmétique, bonjour ! Problème du jour : 2013 – 1946 = ? 🙂

    Pour toutes infos sur notre ami David Lynch, je vous recommande de jeter un œil sur Lynchland : http://www.fb.com/lynchland

    ♪ Have a good day ! ♫

    Roland K. / Lynchland

    Répondre

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**