Mag Bodard, portrait d’une productrice de Philippe Martin

Dans les années 1960, Mag Bodard travaille avec les plus grands réalisateurs français: Robert Bresson, Michel Deville, Jean-Luc Godard, Agnès Varda et Jacques Demy dont elle produit Les Parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort et Peau d’Ane. A partir des années 1970, elle passe à la production télévisuelle et collabore activement avec Nina Companeez qu’elle accompagne sur une quarantaine de projets… Mag Bodard se plaît à appeler les films qu’elle a défendus « ses enfants », elle qui n’a jamais été mère. Femme de cœur et de convictions, celle qui fut la fidèle compagne du patron de presse Pierre Lazareff, a consacré toute sa vie au cinéma. Philippe Martin, fondateur des Films Pelléas, lui rend hommage à travers un portrait tout en subtilité, construit sous la forme de retranscriptions d’entretiens…

Difficile de cerner la personnalité de Mag Bordard. Véritable dame de fer, elle possède aussi une sensibilité artistique et se permet de souffler de nombreuses idées à Jacques Demy sur le tournage de Peau d’Âne : la fée qui arrive en hélicoptère, la robe couleur de soleil… Les nombreux souvenirs évoqués font de Mag Bodard un livre passionnant qui fait revivre toute une époque sans jamais céder aux sirènes de la nostalgie.

“La fée des Lilas, Peau d’Âne , Jacques Demy.???

La correspondance de la productrice a été passée au peigne fin par Philippe Martin. Le jeu de questions réponses auquel se livre Mag fait ressortir les ambiguïtés, petitesses et grandeurs de chacun: le naturel et la naïveté de Brigitte Bardot lorsqu’elle était la reine de la Madrague, la possessivité d’un Truffaut qui s’inspire de Mag pour écrire le personnage de Murielle dans Les deux Anglaises et le continent , la défection des « amis » pendant le cancer de Pierre Lazareff…

Mag Bodard ne se contente pas de parler des autres, tous les réalisateurs, acteurs, scénaristes et journalistes qu’elle a croisés sur sa route. Elle se livre avec pudeur mais, sans fards. Elle raconte comment elle devint la compagne de Pierre Lazareff alors qu’il vivait encore avec son épouse… Elle donne sa vision du couple et de l’amour à travers le souvenir du tournage du film d’ Agnès Varda , Le Bonheur

Le Bonheur , Agnès Varda.???

Femme de pouvoir, Bodard reste proche d’un mouvement gaulliste de la première heure qui s’essouffle à la fin des années 1960. Au passage, elle égratigne donc Mai 68 et La Chinoise de Godard, « film de propagande » qui, selon elle, « témoigne d’un sentiment politique à une époque où on ne pouvait être dans l’intelligentsia que si l’on était de gauche… »

A bien des égards, le livre de Philippe Martin apparaît comme un passage de relais entre une productrice chevronnée qui a traversé près d’un siècle de cinéma et un jeune producteur… Les échanges entre les deux professionnels sont emprunts de beaucoup de tendresse : Mag n’hésite pas à prodiguer conseils et mises en garde quant au difficile (et parfois ingrat) métier de production… Le sel du livre réside avant tout dans cette complicité assumée. Philippe Martin fait lui aussi preuve de beaucoup de sincérité dans ses commentaires; il se montre tour à tour partagé entre l’admiration pour la femme aventureuse (Mag vécut à Hong-Kong, elle produisit les premiers films de Maurice Pialat et Claude Miller ) et l’incompréhension suscitée par certaines facettes de sa personnalité (elle avoue ne jamais avoir pu « encadrer » les mouvements féministes)… La préface d’ Anne Wiazemsky (qui lui avait consacré un documentaire de 52 minutes pour France 5 intitulé Mag Bodard, un destin en 2005) renforce cette image d’une femme sans concessions mais d’une rare honnêteté, pleine de franc-parler, toujours prête à partager sa passion de la production avec les jeunes…

Au final, Mag Bodard est un beau portrait de femme ainsi qu’une réflexion fascinante sur le métier de producteur/trice.

Pour aller plus loin:
Sur le site de l’INA, [Portrait de la productrice Mag BODARD (documentaire, 1985)->http://www.ina.fr/video/CPC85052464 ]

Et en ce moment à la Cinémathèque de Paris, [l’exposition le Monde Enchanté de Jacques Demy.->http://www.cinematheque.fr/fr/expositions-cinema/exposition-jacques-demy/]

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**