Hitchcock

Pas vraiment un biopic, ce film est adapté du livre de Stephen Rebello, Alfred Hitchcock and the Making of Psycho  , et raconte donc le tournage du film qui aura enfermé Anthony Perkins dans des rôles de psychopathes aussi sûrement que Bela Lugosi le fut dans des rôles de vampires.

hitchcock01

2 histoires se développent en parallèle l’une de l’autre : celle d’Hitchcock qui cherche à se renouveler avec un film qui tranchera nettement sur son style du passé, et celle de sa femme qu’un scénariste de petite envergure cherche à séduire afin de vendre sa production à son mari. Les parallèles vont bien sûr se croiser à mesure qu’Hitchcock, hanté du spectre d’Ed Gein, le tueur à l’inspiration de Norman Bates, va suspecter sa femme d’infidélité. Il mange compulsivement, se fatigue et tire son film vers les sommets qu’on connaît.

Sacha Gervasi, cependant, ne rend pas apocalyptique le tournage d’un film dont on sait qu’il a été relativement détendu ; au contraire, tout est à l’image d’Hitchcock lui-même, mélange de retenu et d’ironie. C’est ce qui rend ce film sympathique. Disons encore qu’Hitchcock qui, sa vie durant, travailla son image, est un personnage très cinématographique en soi. On savoure son sadisme tempéré de thé anglais, sa façon de brusquer à peu près tout le monde sans avoir l’air de rien. Il y a de l’audace, de l’absurde, comme cette scène où il se confronte au comité de censure qui lui interdit de montrer une cuvette de WC et, outrage suprême, d’en tirer la chasse. Histoire, pour le coup, bien vraie. Ce qui l’est moins, par contre, c’est qu’il ait menacé Janet Leigh d’un vrai couteau lui arrachant ainsi d’authentiques cris. Mais une scène aussi culte méritait une légende aussi démente.

hitchcock02

C’est aussi, en dépit du contexte – imposer un sujet scabreux à un Hollywood encore assez prude – un film sur l’amour conjugal, orienté sur la relation d’Hitchcock et Alma Reville, sa femme. Jeu de confiance et de défiance ; trouble, indice, enquête; du pur Hitchcock.

Sacha Gervasi joue de la mise en abîme du film sur Hitchcock fait à la façon d’Hitchcock. Il en résulte un film léger, distrayant, porté par un Anthony Hopkins en très bonne forme.

Titre : Hitchcock

Réalisation : Sacha Gervasi

Interprétation : Anthony Hopkins, Helen Mirren

Date de sortie : 06/02/2013

Distribution : 20th Century Fox France

Crédit Photos : 20th Century Fox France

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**