Ombline

Tout le film tient dans son sujet. Comment Ombline va-t-elle élever son enfant ? Jusqu’à quel point l’institution carcérale est-elle (in)adaptée à une telle situation ? Ce sera presque un inventaire des lacunes et des complications qui en découlent. Stéphane Cazes se repose beaucoup sur la force de son sujet, comptant qu’il palliera à une structure dramatique parfois un peu légère.

Dans la 1ère partie du métrage, Mélanie Thierry écume, elle n’est que rage et violence. Etre jeune mère en prison inspire tant de compassion naturellement que le réalisateur nous fait l’économie de rendre son personnage principal sympathique. Chaque cri de colère, chaque crise d’hystérie se résorbe toujours dans la terrible – et malheureuse – réalité de sa condition. Comme s’il s’agissait d’une sorte de passe-droit. Face à cette mater dolorosa , tout le monde a forcément un peu tort.

Rajoutons qu’avec ça nous avons les inévitables matonnes imperméables à la souffrance de ces mères emprisonnées, coriaces, genre « dégage ta poussette, elle gêne le passage » – l’une d’elle, bien sûr, sera quand même compréhensive – les traitements trop sévères, etc…

Le plus affligeant est le menottage d’Ombline alors qu’elle vient de perdre les eaux et qu’elle est transportée en urgence à l’hôpital, mais, pour le coup, c’est bien comme ça, semble-t-il, que se passe les choses dans la réalité, aussi stupéfiant que ça puisse paraître.

Dans la 2nde partie, Cazes se montre un peu moins complaisant, et le personnage tout autant que l’histoire gagne de l’intérêt. L’héroïne entre dans une dynamique en même temps qu’elle se confronte à la malveillance de ses codétenues. On regrette d’autant d’avoir été un peu laissé sur la touche durant la 1ère partie.

Reconnaissons enfin à Stéphane Cazes de ne pas être un opportuniste et de très bien connaître son sujet – il s’est beaucoup investi dans des associations de soutien et d’animation en milieu carcéral.

Un film qui a une certaine force malgré tout, mais qui n’évite pas quelques écueils.

Titre : Ombline

Réalisation : Stéphane Cazes

Interprétation : Mélanie Thierry, Nathalie Bécue

Date de sortie : 12/09/2012

Distribution : Zed

Crédit Photo : Zed

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**