Men in Black 3

Sur la base d’un scenario cent fois vu au cinéma -les paradoxes temporels et leurs conséquences- Men In Blanck est un divertissement très agréable qui regorge de petites trouvailles sympathiques et drôles.

La chasse à l’alien entraîne J dans l’Amérique des 60’s où il doit faire équipe avec un jeune agent K, plus sentimental et bavard que sa contrepartie du présent. Son enquête l’amène à rencontrer Andy Warhol (un Men In Black sous couverture) et toute la faune alien de la Factory : la maigreur fantastique des mannequins enfin expliquée!

On retrouve la galerie de bestioles qui ont pu faire le succès des Men in Black depuis le premier opus. La scène de shooting dans le restaurant chinois est un morceau d’anthologie. Mais, le succès du film tient aussi à la présence d’excellents seconds couteaux.

Josh Brolin campe à la perfection un jeune K amoureux de l’agent O. Et seul Michael Stuhlbarg (qui tenait le rôle titre dans The Serious Man chez les frères Cohen) pouvait donner chair avec autant de vraisemblance et de poésie au personnage de Griffin, sorte de démon de Lasalle extraterrestre capable d’embrasser le passé, le présent et le futur. Il aidera K et J à sauver -une nouvelle fois- la planète terre et remettre de l’ordre dans les affaires temporelles. Avec à la clef, un J définitivement réconcilié avec son papa qui l’abandonna enfant…

Beaucoup de bons sentiments donc dans Men In Black III mais dispensés avec un savoir-faire hollywoodien qui ne se contente pas d’aligner les effets spéciaux sur une bande son assourdissante. On notera la présence à la musique de Danny Elfman , vieux routier des BO. En resserrant les liens entre J et K, le réalisateur, Barry Sonnenfeld , s’offre en prime, l’air de rien, une petite réflexion philosophique sur le pouvoir de l’oubli et l’amour paternel.

Un excellent film SF, sans prise de tête qui change d’autres productions, plus ambitieuses mais décevantes, du moment.

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**