How Much Does Your Building Weigh, Mr Foster ?

C’est un portfolio de luxe. Rien à redire là-dessus. Ceux qui aiment l’architecture hi-tech, et les admirateurs des travaux de Foster en premiers, trouveront leur compte dans ces images qui magnifient ses réalisations. Et reconnaissons qu’il est difficile de ne pas être impressionné par ces bâtiments de verre et d’acier aux formes impossibles qui, de surcroît, ont le mérite, pour la plupart, de battre des records en matière de bilan énergétique, de réduction de l’empreinte carbone et d’émission de gaz à effet de serre, etc…

C’est sur cette dimension de son travail, d’ailleurs, que le discours qui accompagne ce documentaire s’oriente principalement.
Norman Foster cherche à se faire le spécialiste du design au service de l’Homme, du gigantisme industriel en harmonie avec son environnement – c’est l’auteur, entre autre, du viaduc de Millau ; 2,5 km qui enjambent la vallée du Tarn.

L’impact qu’ont des hommes comme lui qui façonnent le visage de nos villes, construisent nos lieux de travail, en pensent l’ergonomie, est si important qu’on est, du coup, un peu frustré que le documentaire n’aille pas plus en profondeur.

Qu’on considère certains projets ahurissants comme Masdar City, cette ville, pour ainsi dire, prête à l’emploi, qui devrait surgir du désert d’ici à 2025. Science-fiction totale, fascinante et inquiétante, dont les dessins font penser à du Syd Mead et qui pourtant est bien réelle. Ce seul passage aurait pu faire l’objet d’un documentaire à lui seul.

How much does your building weigh, Mr Foster ? n’est donc ni une enquête, ni une étude, ni un commentaire sur l’évolution de l’architecture urbanistique contemporaine, qu’on ne s’y trompe pas. Le but n’est pas d’interroger le travail de Foster ni d’entrer dans les polémiques qui ont pu émailler son parcours.

Prenons un exemple simple : Bono se fend d’un commentaire bref et peu intéressant sur Foster. Qu’est-ce que le chanteur de U2 vient faire là ? Eh bien, il eut avec son groupe le projet de faire construire une tour, la U2 Tower , sur les docklands de Dublin, avant que la crise, qui a frappé comme on le sait très fortement l’Irlande, l’incite, lui et ses partenaires financiers, à renoncer à ce projet. Le film garde le commentaire du chanteur – il compare la vocation de Foster à sa vocation de chanteur ; super – mais s’abstient d’évoquer ce projet avorté.

Ce serait néanmoins une critique injuste que de reprocher à un documentaire sur un architecte de parler d’autre chose que d’architecture. Pour le reste, les images sont magnifiques.

Titre : How Much Does Your Building Weigh, Mr Foster ?

Réalisation : Norberto Lopez Amado et Carlos Carcas

Narration : Deyan Sudjic

Date de Sortie : 16/05/2012

Distribution : Bodega Films

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**