Whatever Lola wants…

Dans la famille de Lola (Laura Ramsey), on est facteur de père en fille…Tradition à laquelle Lola se soumet pour des raisons purement financières: pas facile de vivre de la danse, sa passion, à New York. Mais, quand on lui propose un poste à vie comme fonctionnaire des Postes Américaines, Lola hésite. Pourra-t-elle continuer à danser si elle travaille à temps plein?

Avant de sceller son engagement avec les PTT new-yorkaises, Lola joue alors son va tout. Elle repère le jour où l’un des plus grands chorégraphes américains dîne chaque semaine dans le restaurant où travaille son meilleur ami, Yussef (Achmed Akkabi) un serveur égyptien homosexuel. Les choses ne tournent pas comme prévu…

Après avoir découvert la danse égyptienne et être tombée amoureuse d’un séduisant étudiant -Zack (Assaad Bouab)- retourné vivre auprès de ses fortunés parents en Egypte, Lola prend un billet aller pour le Caire…à la recherche de son amour perdu et de la célèbre danseuse Ismahan (Carmen Lebbos) qu’elle rêve d’égaler un jour. Mais, dès l’atterrissage, les désillusions s’enchaînent, Ismahan vit mystérieusement en recluse et refuse de nouveaux élèves, Zack est distant et l’emmène dans un hôtel de passe…

Le réalisateur nous entraîne sur les pas d’une jeune femme qui prend ses rêves pour des réalités. Mais, drapée dans les parures d’un conte des mille et une nuits, la magie opère pour Lola et les situations, qui paraissent parfois un peu improbables, montrent comment la jeune factrice se transforme peu à peu en reine de la danse orientale, acceptée de tous les habitants du Caire.

Nabil Ayouch explique qu’il a voulu avant tout faire connaître la danse orientale sous une nouvelle facette, à travers les relations USA et pays arabes. La détermination de Lola, sa naïveté, sa volonté d’en découdre avec tout, tout de suite, illustrent les travers qui sont souvent reprochés par les orientaux aux Américains. De l’autre côté, l’hypocrisie de la haute société égyptienne, la stigmatisation dont sont victimes les femmes qui, telles Ismahan ou Lola, assument leurs désirs, rappellent les critiques souvent adressées par les occidentaux, soucieux du degré de liberté garanti ou non par l’Islam…Un peu caricatural tout cela, certainement.

Mais, en mettant deux histoires d’amour impossibles en parallèle, en faisant la part belle à la musique, aux décors, en réalisant délibérément un film de facture classique, dans la plus grande tradition hollywoodienne des comédies musicales, Nabil Hayouch parvient néanmoins à brosser le portrait d’une princesse des temps modernes…

La dimension du conte étant pleinement assumée, on ne pourra pas reprocher au réalisateur d’avoir mis en scène un divertissement enthousiaste au message optimiste, plein de rebondissements, de personnages secondaires attachants (le vendeur de fruit égyptien, le copain serveur, le majordome aveugle) qui a le mérite de faire découvrir une grande figure de la danse: Ismahan.

Date de sortie cinéma : 16 avril 2008
Film déjà disponible en DVD depuis le : 14 janvier 2009

Réalisé par Nabil Ayouch
Avec Laura Ramsey, Assaad Bouab, Carmen Lebbos…

Long-métrage français , canadien . Genre : Comédie dramatique
Durée : 01h55min Année de production : 2007
Distributeur : Pathé Distribution

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**