Die Hard 4 – Retour en Enfer

Le voilà donc face à des terroristes voleurs, aussi sophistiqués que lui est rustre, comme c’est la tradition – point qui compte pour beaucoup dans le charme du personnage – et affublé d’un geek puissance 10, dans lequel on croit pouvoir reconnaître le public visé. Duo contrasté et réuni sous les plus mauvais auspices bien sûr, l’arrestation du jeune hacker par le vieux flicard en l’occurrence, ils sont d’autant plus opposés que Mc Clane est passé de mari déchu à père incompris, et que son acolyte de providence est à ses yeux le représentant de la nouvelle jeunesse, irresponsable et toute-puissante, qui le dépasse et qu’il n’apprécie pas tellement.
Sa scène d’introduction le voit simultanément se disputer avec sa fille et son boyfrien d de l’instant : clash générationnel qui fait qu’il ne la comprend pas, elle, et qu’il lui mettrait bien des claques, à lui. Sa cavalcade explosive accompagnée du djeun pirate du réseau informatique gouvernemental malgré lui tient donc d’un rapport petitconquis’enfoutdetout et vieuxconquivoitquelemondefilesanslui. Qu’on se rassure tout de suite, le film évite de nous sermonner sur les mérites de l’un et les torts de l’autre. Ironiquement, s’il y a quelque chose de décevant, c’est justement qu’on ne retrouve pas tout à fait le ton mordant qu’on attend de Mc Clane et que l’humour manque un peu dans l’ensemble. La collaboration contrainte avec Samuel L Jackson dans Une journée en enfer fonctionnait nettement mieux; mais peut-être était-ce seulement Bruce Willis qui avait plus d’énergie.

Sinon, rendons aux scènes d’action d’être à la hauteur de ce qu’on attend d’elles, colossales, disproportionnées souvent, mais c’est aussi ce qui fait John Mc Clane : un survivant du feu, ballotté à l’improbable par le déchaînement technologiste destructeur de ses adversaires, qui en réchappe alors qu’il ne devrait pas, petite souris archaïque et provocatrice qui débine des rouages tactiques ultra-modernes. Die Hard.

Titre original : Live Free Or Die Hard
Réalisation : Len Wiseman
Scénario : Mark Bomback
Musique : Marco Beltrami
Photographie : Simon Duggan
Interprétation : Bruce Willis, Justin Long
Pays : Etats-unis
Genre : action
Durée : 2h20
Année de production : 2006
Sortie en France : 4 juillet 2007
Distribution : 20th Century Fox France
Images © 20th Century Fox France

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**