Archive for month: janvier, 2013

La Bande des Jotas

Une femme croise la route de 2 homos amateurs de badminton, ça arrive, et les entraîne dans une cavalcade contre la bande des jotas , des mafieux aux prénoms en « j », supposément responsables de l’assassinat de sa sœur.

Pour son nouveau film, Marjane Satrapi, met les bouchées pas doubles du tout ; partie tourner en Espagne avec une équipe très réduite et polyvalente, elle filme une histoire improbable, sûrement un peu improvisée, armée d’une petite caméra vidéo. Tout le monde est acteur et technicien à la fois, à commencer par Satrapi elle-même qui a le 1er rôle.

Read more

Django Unchained

Django, un esclave, est affranchi par le Dr Schultz – un chasseur de primes en fait de docteur – ( Christoph Waltz, plus cabotin que jamais ) afin qu’il l’aide à retrouver la trace de 3 anciens criminels, devenus contre-maîtres de plantations. Une chose en amenant une autre, les 2 hommes s’associent et partent à la recherche de la femme de Django ; cela les conduira sur le territoire d’un grand exploitant et amateur de « combats de mandingues», Calvin Candie.

Read more

Zero Dark Thirty

Le film s’ouvre au noir sur des appels téléphoniques ( authentiques ) qui ont précédés de peu ou ont été consécutifs au crash des 2 avions sur les tours du World Trade Center. Les images, on les connaît par cœur. Kathryn Bigelow tente de rappeler le drame humain.

Elle retrace sans chercher à tricher la vérité les 10 années de traque de Ben Laden par la CIA. C’est très bien documenté autant qu’on peut en juger ; suffisamment en tout cas pour qu’une commission sénatoriale ait demandé une enquête sur les sources de renseignements du film.

Read more

Mariage à Mendoza

Superbe tête d’affiche (Nicolas Duvauchelle, Benjamin Biolay) pour ce Mariage à Mendoza tant attendu. Road-movie au cœur de la pampa, le film d’Edouard Deluc, est aussi un buddy-movie, un film de frères, de cousins et d’amis qui se serrent les coudes face à l’adversité. Une comédie réjouissante, aux dialogues qui font mouche à tous les coups, avec en prime une révélation : Philippe Rebbot, très émouvant dans un rôle de Pierrot lunaire ultra-sensible.

Read more

Django

Carlotta profite de la sortie du dernier film de Quentin Tarantino pour faire découvrir – ou redécouvrir, selon – le film original.

Django, c’est un cowboy, un vrai de vrai, sans nom  – enfin, il en a un, mais s’appeler Django c’est comme s’appeler Capitaine Crochet ou Albator – qui vient de nulle part, comme il se doit, ne va nulle part, comme il se doit non moins ; vagabond, il traîne avec lui un cercueil, dont les suppositions sur le contenu occupent l’esprit du spectateur pendant un certain temps.

Il n’a nulle part où aller, nous disions, pas exactement en fait, il faut quand même qu’il flingue un gars – parce que bon – après quoi il lui sera loisible de vraiment errer et de prendre cette décision, capitale entre toutes chez un authentique cowboy solitaire, d’aller vers le nord ou vers le sud ( à dire à des villageois qu’on a sauvés d’un racket prolongé et qui proposent en signe de gratitude de s’installer chez eux )

Read more

El Ultimo Elvis d’Armando Bo

Quelques mesures de la symphonie du Nouveau Monde pour saluer l’apparition d’un king… Les images inaugurales du film El Ultimo Elvis annonce d’emblée le lyrisme du destin tragique qui va se jouer devant les yeux du spectateur. Malgré le potentiel comique du sujet mis en scène (le quotidien d’un double d’Elvis) et le kitch des décors de soirées où se produit le personnage principal, El Ultimo Elvis est un drame poignant qui, sans jamais se départir du ton léger de la comédie, tente de répondre à une question principale : « Jusqu’où peut-on aller pour vivre ses rêves ? » Dépeignant un phénomène assez répandu en Argentine (la prolifération de sosies de célébrités), El Ultimo Elvis ne se contente pas de documenter la vie de ces chanteurs qui préfèrent s’oublier eux-mêmes pour incarner un autre mythifié.

Read more

Mundane History

Pour peu que le spectateur accepte de se laisser embarquer dans cette aventure sensorielle qu’est Mundane History, il sortira de la salle de cinéma étrangement ému, des étoiles plein la tête… Assurément l’un des plus beaux films que nous réserve cette année 2013. Récompensé par le Tiger Award du Festival International de Rotterdam de 2010.

Read more

L’Homme Qui Rit

Jean-Pierre Améris, pour son dernier film, adapte Hugo. Malgré les apparences L’Homme Qui Rit , comme toutes les œuvres de l’auteur, est plus compliqué à porter à l’écran qu’il n’y paraît. On se laisse peut-être abuser parce que la littérature d’Hugo est riche d’images et de descriptions mais le cinéma est bien plus un art du mouvement que de l’image. Ce qui importe le plus est la structure dramatique. Or, de ce point de vue, le roman qui regorge de digressions se prête mal à une transposition. On pourrait dire la même chose des Misérables dont une nouvelle adaptation devrait arriver sur nos écrans prochainement. C’est pourquoi Améris et son scénariste se sont octroyés beaucoup de liberté.

Read more

Selkirk, le véritable Robinson Crusoé

Selkirk, le véritable Robinson Crusoé est un petit film d’animation au charme désuet qui ravira essentiellement les jeunes spectateurs. Tranchant avec les supers productions hollywoodiennes sorties à la fin de l’année, Selkirk arrive à point nommé après les fêtes. L’occasion de découvrir une production originale en stop motion…

Read more
/**