Archive for month: octobre, 2012

Les Paradis Artificiels

Grosse plongée dans le monde des rave-partys , le film se focalise tellement sur son contexte qu’on croit presque voir un documentaire. On suit d’abord 2 filles, Erika et Lara ( Nathalia Dill et Livia de Bueno ) qui se rendent à une gigantesque rave sur une plage de Recife au Brésil.

Read more

J’Enrage de Son Absence

Un homme, Jacques ( William Hurt ) reparaît dans la vie d’une femme, Mado ( Alexandra Lamy ). Tous les deux ont eu une liaison dans le passé dont on ne saura peu de choses sinon qu’elle s’est conclue douloureusement avec le décès d’un enfant. C’est de ces retrouvailles semi-agréables semi-pénibles ; on est content de se revoir mais on ne souhaite pas renouer pour autant. Je te souhaite le meilleur, ciao, adieu. Mais si d’un côté Mado a refait sa vie, s’est mariée et a eu nouvel enfant, Jacques, lui, vit seul, et n’a jamais comblé le vide laissé par le décès de son fils.

Read more

Tempête Sous Un Crâne

Tempête sous un crâne nous plonge dans le quotidien d’une classe de 4e d’un collège classé en ZEP. Typiquement c’est le genre de documentaire qui fait se dresser les cheveux sur la tête, se demander si l’école ne part pas à vau-l’eau: quoi ?! Des élèves qui déambulent librement en cours, qui répondent, écoutent de la musique, se vautrent sur leur chaise ! C’est ça l’école de nos jours ? Euh, oui. Parfois on rit, parfois on se prend la tête dans les mains.

Read more

Les Enfants du Paradis

Le mime Deburau, un soir qu’il se promenait avec une maîtresse au bras, tua d’un coup de canne un homme qui venait d’insulter sa compagne. Quand vint son procès, c’était dans la bouche du tout-Paris de se rendre aux assises pour aller écouter le mime parler. Cette anecdote racontée par Jean-Louis Barrault à Marcel Carné et Jacques Prévert qui les a beaucoup amusés, est à l’origine des Enfants du Paradis .

En fait, faire revivre le Paris de Louis-Philippe les intéressait depuis quelque temps, puisqu’ils avaient aussi en projet une histoire, Milord l’Arsouille , sur un improbable dandy fêtard qui aurait écumé les carnavals sous la Monarchie de Juillet faisant profiter tout le monde de sa prodigalité.

Read more

Sélection Bouquins: « Chroniques des jours enfuis » de Sam Shepard, « Les Grandes gueules du cinéma français » de Philippe Lombard.

L’excellent éditeur 13ième note qui propose une sélection d’ouvrages à l’écriture fiévreuse, entre musique et cinéma, sort Chroniques des Jours Enfuis de l’acteur et dramaturge Sam Shepard qu’on pu apprécier dans Blackthorn, Les Moissons du Ciel…

Read more

Le Petit Gruffalo

Suite au succès rencontré par l’adaptation du Gruffalo en film d’animation il y a un an, c’est en toute logique que Le Petit Gruffalo se voit à son tour porté à l’écran. L’équipe de production est la même, les réalisateurs changent.

Read more

La nuit sans fin, documentaire sur Ava Gardner

Film de commande, pour la chaîne câblée TCM dont la programmation fait la part belle aux productions de l’âge d’or hollywoodien, La nuit sans fin n’en est pas moins un magnifique hommage à l’une des plus belles icônes du cinéma : Ava Gardner. Isaki Lacuesta étudie la fascination que l’Espagne, terre refuge, exerçait sur la star. Il donne la parole aux espagnols qui eurent l’immense honneur de la côtoyer dans les fêtes madrilènes ou sur les sets de « Pandora et le hollandais errant », film tourné à Tossa del Mar, en Catalogne. De simples pêcheurs sexagénaires, la doublure de natation au corps aujourd’hui affaissé, un pianiste renommé ou l’épouse de Luis Miguel Dominguín, le torero aimé, prennent la parole devant la caméra pour nous parler de leur Ava…

Read more

Like Someone in Love

Difficile de cerner la démarche de Kiarostami sur son dernier film. Ca part d’un postulat ultra sordide : une étudiante qui se prostitue pour un vieillard. Néanmoins le traitement estompe autant que possible les contours de ce thème : ainsi on évite de nous décrire la misère qui pourrait être celle de cette fille ; et, quant au vieil homme, on nous montre une face rondouillarde agréable, une allure bonhomme, aucune lubricité – si on peut dire – dans son apparence et son attitude.

Read more

Ted

Le long-métrage de Seth MacFarlane possède tous les ingrédients classiques d’une comédie américaine, mais parvient tout de même à apporter un peu de fraîcheur. Le film commence à la manière d’un conte pour enfant ; l’histoire est introduite par une voix-off à la tonalité grave, qui nous présente un petit garçon solitaire, John. Mais bien qu’il s’agisse de l’histoire d’un ours en peluche qui s’anime suite au vœu désespéré de ce petit garçon esseulé, le scénario est ponctué de plaisanteries graveleuses, et les principaux thèmes abordés ne s’éloignent jamais vraiment de l’alcool, du sexe et de la drogue.
Le nounours adulte devient vite embarrassant ; car s’il a vieilli en même temps que son propriétaire, il n’a pas pour autant gagné en maturité. John (Mark Wahlberg) se laisse facilement entraîner par les débauches de Ted, au grand désespoir de sa copine Lori (Mila Kunis). Pour sauver son couple, John fait donc comprendre à son ours en peluche qu’il est grand temps pour lui de voler de ses propres ailes.

Read more

Jeunesse Espagnole: Wilaya, Terrados, Buscando a Eimish

Cette année, plusieurs films en compétition au festival Cinespana de Toulouse ont pour héros principaux des jeunes, entre 15 et 30 ans. Avec des tons et des ambiances diverses, Wilaya de Pedro Perez Rosado, Terrados du catalan Demian Sabini et Buscando a Eismish de la réalisatrice Ana Rodriguez Rosell dressent le portrait d’une jeunesse plurielle, en crise, à l’image du pays.

Read more
/**