Archive for month: juillet, 2007

Dreamland

Dreamland est une communauté dans le désert du Mexique, c’est aussi le rêve de voir un cinéma américain différent se perpétuer.

Read more

Verdun Visions d’histoire

Verdun visions d’Histoire est un film pacifiste où le Français et comme l’Allemand sont victimes de la guerre. Léon Poirier voulait montrer les combats comme les ont vécus les soldats, et ceci pour la première fois, nous sommes en 1928 et le mot d’ordre est « plus jamais. »

Read more

Hors jeu

Le Cercle et Sang et or ont imposé Jafar Panahi comme un cinéaste majeur, véritable poil à gratter de la société iranienne dont il en révèle les dessous, avec un sens profond de la narration et de la grammaire cinématographique. Le réalisateur a décidé de continuer à décrypter son pays, avec acuité, mais sans misérabilisme. Un des matchs de football les plus importants de l’histoire iranienne était l’occasion rêvée pour lui de poser son regard sur le « hors-champ » de cet évènement.

Read more

12 hommes en colère

Huis clos dont l’action se déroule en temps réel, 12 hommes en colère se sert de son prétexte – la délibération de 12 jurés dans une affaire de meurtre – pour nous dépeindre un microcosme social. S’affrontent autour d’un enjeu grave, la vie d’un homme, dans la chaleur étouffante d’une journée d’été, l’arrogance, l’amertume, la dignité de tout un groupe d’individus.

Read more

La Fiancée errante

L’amour est souvent un élément central dans les histoires racontées au cinéma, qu’il soit filial comme dans L’Ours rouge (Israel Adrian Caetano, Argentine, 2003), Pierrot le fou (Godard, France, 1965). Ana Katz, jeune réalisatrice et actrice, ne déroge pas à la règle, son personnage souffre d’avoir été abandonnée lâchement par son amant.

Read more

The Fountain

Et si le secret de l’éternité résidait en l’acceptation même de la mort ?

Read more

Raisons d’Etat

Pour son deuxième film en tant que réalisateur, Robert De Niro prouve, à l’instar de Mel Gibson ( Apocalypto ) ou de Clint Eastwood ( Mémoires de nos pères , Lettres d’Iwo Jima ) qu’un bon acteur peut faire un grand cinéaste. Avec Raisons d’Etat , il signe une œuvre riche, sombre et touchante sur le cheminement d’un homme et pose un regard interrogateur sur sa nation et la façon dont elle a conquis sa toute-puissance.

Read more

Die Hard 4 – Retour en Enfer

Des suites revivals qui voient le jour actuellement, celle-ci est une des moins improbables : Bruce Willis n’a cessé de jouer des John Mc Clane, dans l’espace ou ailleurs ; déclinaisons à l’épuisement du héros qu’il a crée avec Piège de Cristal il y a presque 20 ans. S’étonner de ce film, c’est s’étonner de voir Bruce Willis dans un film d’action. C’est du même coup ce qui rend ce come-back dispensable : la saga n’a pas suffisamment de spécificités et de liens entre les épisodes pour vraiment exiger une suite. Nouvelle intrigue, nouveaux personnages, seul Willis / Mc Clane reste, sans même qu’un changement quelconque vienne renouveler son portrait.

Read more

Joe Strummer : the future is unwritten

Julian Temple, spécialisé dans le docu punk, ressuscite la mémoire des Clash et de son leader à travers cet hommage. Il confirme une nouvelle fois son talent pour agencer des images d’archives, les entrecouper de séquences dessins animés et d’archives dont on ne sait pas bien la provenance, pour créer en fin de course un montage vivant et cohérent. Les images sont usées, férocement contrastées, mais correspondent bien à l’imagerie punk faite d’affiches murales déchirées et de photos N&B délavées.

Read more

La Critique est aisée

Il n’est jamais facile pour le réalisateur, le comédien et le critique d’accepter le regard de l’autre. Ecouter ce qui est dit de soi est parfois salutaire et permet de comprendre les implications d’une simple phrase sur la carrière de l’un ou l’autre. Serge Daney, à l’époque des Cahiers du cinéma, se demandait « comment bien critiquer – les films progressistes tels que Z – , comment les faire progresser encore plus et nous avec »*. Nous nous sommes posés la question nous aussi. C’est pourquoi nous commençons ce dialogue par un premier texte de Najat Jellab, jeune productrice et réalisatrice installée à Montréal.
Baptiste Lusson

Read more
/**