En direct du jury œcuménique du 61ème festival de Cannes

Aujourd’hui c’est le grand jour : le festival va officiellement commencer. La ville de Cannes se remplit ainsi chaque année et passe de 60 000 à 200 000 habitants. Pas étonnant quand on sait que ce rendez-vous, lieu privilégié de rencontres et de découvertes, est l’une des plus importantes manifestations cinématographiques au monde. A la fois marché, lieu d’industrie cinématographique et carrefour pour la création artistique du 7ème art, cet événement annuel est l’un des plus médiatisés au monde avec plus de 4000 journalistes venus du monde entier.

Le jury œcuménique 2008, à son échelle, connaît lui aussi cette dimension internationale d’une grande richesse. Les jurés, arrivés hier du Liban, d’Allemagne, du Canada, de la République tchèque et de France, ont fait connaissance (voir la [liste->http://cannes.juryoecumenique.org/] des jurés). Le temps de prendre leur marque dans leurs logements, ils ont ensuite rencontré toute l’équipe de Signis médias et d’Interfilm qui gère conjointement leur séjour et leur travail sur place. Une cinquantaine de bénévoles passionnés par le cinéma et la place qu’il occupe dans leur vie de croyant. Dès aujourd’hui le jury commencera à découvrir la sélection officielle avec le premier film Blindness , du Brésilien Fernando Meireilles, où il est question d’un pays frappé par une épidémie de cécité. Beau symbolisme cinématographique en perspective….

En attendant de découvrir ce film au sujet attirant, le jury s’est retrouvé hier soir dans un restaurant pour partager un temps de convivialité agréable. On parle français, anglais. Les premiers regards et des sourires s’échangent. Un climat de détente s’est vite installé. Viviane et Louisiane de Signis Cannes remettent à chaque juré un kit pour se repérer dans la ville avec de petits présents tandis que Denyse, d’Interfilm, peaufine le programme des projections et des rendez-vous à venir.

Tous ont déjà été jurés dans des jurys œcuméniques, Signis ou Interfilm en Europe, mais pour certains c’est la première fois à Cannes. Chacun parle de ses activités professionnelles, de ses goûts en matière de cinéma, de ses expériences antérieures comme jurés. Mais dès demain et pendant tout le festival ils seront tenus de garder secrets leur impression et leur jugement sur les films. C’est le début d’un travail à flux tendu pendant plus de 10 jours, au rythme de la sélection, des rencontres de travail et des rendez-vous. Une exploration dans le cinéma mondial, un voyage en cinéphilie et une plongée dans le rythme effréné de la vie du palais où tout peut arriver !

L’année dernière, le festival, entre tradition et modernité, bouclait la boucle en célébrant son 60ème anniversaire. Cette année, avec en arrière-fond la mémoire de mai 68 (on peut rappeler ici que le festival avait été suspendu cette année-là, jugé trop mondain), il s’ouvre vers l’avenir et les nouvelles générations. La sélection, plus confidentielle que l’an dernier, laisse une belle place aux nouveaux talents. Cette édition 2008 sera-t-elle donc rebelle, marquée du sceau de l’indépendance, de la contestation et de la créativité ? On est très impatient d’en savoir plus et, pour notre jury, de connaître – dès le samedi 24 mai 17h00 – le film qui aura attiré son attention…

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**