Cannes troisième jour avec le jury oecuménique

Côté sélection officielle, un seul film pour ce vendredi, Un conte de Noël – qui sortira en France dès le 21 mai prochain – un des trois films français en compétition. Arnaud Desplechin, en héritier de la nouvelle vague, confirme son talent pour jouer avec les styles de narration. Donnant la part belle aux acteurs, le film évoque une famille aux relations complexes et torturées. A la sortie du film, les jurés assistent à la conférence de presse. Puis le président du jury retrouve le magazine le Pèlerin pour une interview. Un peu plus tard, il faut déjà recontacter une autre journaliste, cette fois pour le site Internet du Monde.

L’après-midi a permis à chacun d’aller voir d’autres films dans d’autres sélections comme Le sel de la mer , premier film de la palestinienne Annemarie Jacir ou Soi Cowboy de Thomas Clay. Dans le premier, Soraya retourne en Palestine après un exil alors que Emad donnerait n’importe quoi pour en partir. Dans le deuxième, un couple cherche un équilibre de vie à Bangkok entre problème de poids et instabilité affective.
Le festival de Cannes 2008 est en train de laisser son emprunte. La gravité, la force et la profondeur des sujets traités marquent les cinéphiles qui repartiront chez eux nourris d’images puissantes. L’arrivée imminente d’ Indiana Jones en première mondiale permettra sans doute de se détendre et de retrouver un peu de légèreté ! Pour le jury œcuménique, Indiana Jones ça compte aussi, même si le film est hors-compétition !

A demain

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**