Cannes quatrième jour avec le jury oecuménique

A 8h30 embarquement pour Sao Paulo avec le film Linha de Passe de Walter Salles et Daniela Thomas. Le réalisateur brésilien avait reçu le prix du jury œcuménique ici même en 2004 pour Carnets de voyage . Après un bref passage aux casiers de presse, les jurés enchaînent avec le 2ème film de la matinée. Cette fois on décolle pour la Chine grâce au réalisateur Jia Zhangke, avec le documentaire Er Shi Si Cheng Ji ( 24 City ). Sa caméra part à la rencontre d’ouvriers d’une ancienne usine d’armement qui témoignent de leur vie, entre anciens et nouveaux projets. Le soir, direction les Philippines au coeur d’Angeles, avec le film Serbis de Brillante Mendoza, où la famille Pineda a élu domicile dans un vieux cinéma qu’elle exploite et qui projette des films érotiques des années 70.

Aujourd’hui, grande première pour le jury qui fait sa montée des marches à l’occasion de la projection du dernier Woody Allen Vicky Christina Barcelona hors compétition. L’occasion de mettre une note de glamour au cœur d’un programme très dense : chacune et chacun avait revêtu son smocking ou sa robe de soirée. Sous l’œil du photographe officiel de l’équipe Interfilm-Signis, Daniel B., l’instant a été immortalisé.

Cette mythique montée des marches fait bien des envieux. A la sortie du palais on ne compte plus ces rois du système D qui attendent de récupérer des invitations. Avec un peu de ténacité et en sachant se faire remarquer de manière originale, il n’est pas rare d’en trouver. Ceux qui en ont trop vous les donnent avec plaisir. Ces pros de la débrouille rejoignent toute la cohorte des chasseurs d’images non officiels prêts à tout pour voir les stars. Comme Jacques, retraité, qui, l’escabeau cadenassé, campe la veille pour être aux premières loges au moment de la montée des marches. Quête dérisoire, fascination pour les paillettes ? Le festival de Cannes, de toute façon, suscite la passion, quelle que soit la place qu’on y occupe. Et quand il s’agit de la magie du 7e art, cette passion vous cheville bien au corps !

Demain, repos bien mérité pour le jury alors qu’Indiana débarque sur la Croisette ! Crânes, fouets et blousons de cuir, ça vous dit pour un repos dominical ?

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**