The Square

Ray, mari modèle dans un quartier résidentiel australien, comble la platitude de sa vie de couple dans les bras de la belle Carla. Lorsque cette dernière découvre dans son grenier un sac rempli de billets volés par son mari Billy, elle demande à Ray de partir avec elle, l’argent sous le bras. Une proposition dont les conséquences vont mener le couple à un véritable cauchemar. The Square est le premier long métrage de Nash Edgerton. Ce réalisateur australien, auteur de plusieurs courts métrages, a participé au tournage de nombreux blockbusters tels que les deux derniers épisodes de la saga Star Wars ou La Ligne rouge . L’atmosphère de The Square est à la fois douce et brutale, reflet de l’ambivalence des personnages qui la composent. Elle, en apparence douce et soumise, devient calculatrice et menteuse. Lui, droit et posé, révèle un caractère destructeur et impulsif. Les embrassades romantiques entre les deux amants laissent vite place à une tornade de violence et de suspicion, qui les rend paranoïaques au moindre regard louche qui se pose sur eux: le début de la catastrophe commence.

Afin d’échapper à un quotidien trop fade, Ray échafaude avec sa maîtresse un plan: brûler la maison de Carla, récupérer ses pots-de-vin au travail et partir loin, très loin. Trop simple. Le scénario se transforme alors en spirale infernale, un piège qui menace à chaque minute de se refermer brutalement sur le couple. Le spectateur s’angoisse autant que les protagonistes et le sentiment de chute inexorable vers une fin tragique est exacerbé par une musique lancinante et violente. Aucun moment pour reprendre son souffle: The Square est un concentré de rebondissements, des sursauts pendant lesquels les questions posées sont les mêmes: vont-il se faire avoir cette fois-ci? Est-ce la bonne? D’autant que le jeu des acteurs est très bon: David Roberts, vu dans Ghost Rider et deux épisodes de Matrix , cache un caractère instable derrière un regard d’un bleu perçant. Dans le rôle de Carla, Claire Van Der Boom, débutante sur le grand écran, pétille d’une fraîcheur sensuelle et attirante.

L’intensité de l’histoire d’amour se perd dans le temps mais les amants ne semblent jamais se quitter. Chacun de leur côté, ils assemblent les pièces du puzzle et organisent leur fuite. Cependant, le fait que Ray s’embourbe dans les chantages et les marchés qu’il a conclus fait pencher la balance et place le personnage de Carla trop en retrait. Elle devient d’ailleurs quasi invisible au milieu du film: dommage! Heureusement, les mésaventures de Ray donnent du piquant de plus en plus explosif au scénario et le film met aussi en valeur d’intéressants seconds rôles, qui font de The Square une authentique descente aux enfers.

Titre original : The Square
Date de sortie : 21 Janvier 2009
Réalisation : Nash Edgerton
Scénario : Joel Edgerton, Matthew Dabner
Photographie : Brad Shield Acs
Musique : Franc Tetaz
Interprétation : David Roberts, Claire Van Der Boom
Pays : Australie
Genre : Thriller
Durée : 1h45min
Année de production : 2009
Distribution : La Fabrique de Films

written by

The author didn‘t add any Information to his profile yet.

5 Responses to "The Square"

  1. Baptiste Lusson says:

    Publication début janvier ? 15 jours avant la sortie, je pense que cela ira.

    Répondre
  2. Baptiste Lusson says:

    Il faudrait des images

    Répondre
  3. Céline Egéa says:

    Ok, bon pour moi, sauf cette phrase, à la fin de l’avant-dernier paragraphe : « cache son jeu d’homme perdu derrière un regard d’un bleu perçant », je ne comprends pas

    Répondre

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/**